Étiquettes

,

Depuis le mois d’août 2019, une mystérieuse marée noire souille parmi les plus belles plages du Brésil. Elle est mystérieuse, car son origine est inconnue à ce jour. Mais le résultat est le même : non seulement, les plages sont irrémédiablement salies en vue de l’arrivée des tourisme, mais la faune marine souffre de cette pollution.

La mer, au Brésil, c’est le domaine de Yemanja, une divinité de l’eau et plus particulièrement de l’Océan. Elle-même est la mère de divinités appelées les orixas. Une légende dit que Yemanja aurait tellement pleuré le départ de l’un de ses fils dans la forêt qu’elle serait devenue un fleuve. Sous cette forme, elle se serait jetée dans la mer.

Associée à la Vierge Marie, Yemanja est une protectrice des pêcheurs, mais aussi des mères et de leurs enfants.

Statue de la déesse Yemanja, reine des eaux, Barra do Chuí, Santa Vitória do Palmar, Rio Grande do Sul, Brésil. Photo : FrancoBras

Statue de la déesse Yemanja, reine des eaux, Barra do Chuí, Santa Vitória do Palmar, Rio Grande do Sul, Brésil. Photo : FrancoBras

La fête de Yemanja a lieu le 31 décembre. À cette occasion, les fidèles se réunissent sur le bord de la mer et ils déposent leurs offrandes dans des paniers. On offre à Yemanja les objets les plus divers : miroirs, bijoux, peignes, parfums, fleurs, etc.). On glisse aussi des papiers avec des vœux dans les paniers.

La déesse Yemanja est arrivée au Brésil avec des Africains réduits en esclavages. Elle est originaire d’Afrique de l’Ouest. Dans la mythologie Yoruba, Yemoja est une déesse-mère, mère des orishas (divinités africaines apparentées aux orixas brésiliens). Elle est également la protectrice des femmes, notamment quand elles sont enceintes.