Étiquettes

, , , , , ,

A la mi-octobre, on célèbre, notamment dans les pays anglo-saxons, la journée Ada Lovelace, dont le but est d’encourager les jeunes filles à embrasser une carrière dans les sciences, l’informatique et les technologies. Cette année, le « Ada Lovelace Day » tombe le 11 octobre.

Ada Lovelace,  Augusta Ada King de son vraie nom, comtesse de Lovelace, est la fille du poète anglais Lord Byron. Elle est née en 1815. Ses parents se sont séparés peu après sa naissance et la petite Ada n’a pas connu du tout connu son illustre père. Elevée dans la famille de sa mère, elle a reçu une solide formation en mathématiques, ayant de grandes dispositions dans ce domaine. L’une de ces préceptrices,  Mary Sommerville lui présenta Charles Babbage en 1833. Charles Babbage était un scientifique qui avait conçu parmi les premières machines à calculs. Cette rencontre marqua la jeune femme de 17 ans. Du reste Charles Babbage resta un de ses amis.

Margaret Carpenter (1793–1872), Portrait d’Ada Lovelace (1815-1852), 1836, Government Art Collection (UK)

Margaret Carpenter (1793–1872), Portrait d’Ada Lovelace (1815-1852), 1836, Government Art Collection (UK)

Malgré son intérêt pour les sciences et ce qui y était associée (elle s’intéressa au mesmérisme), Ada vécut l’existence d’une femme de son époque. En 1835, elle épousa William, 8ème baron King. Ils eurent trois enfants et furent fait respectivement duc et comtesse Lovelace, un titre héritée par Ada. De santé fragile et sans doute occupée par sa vie de famille, Ada ne se consacra aux mathématiques que de manière intermittente. C’est lorsque parut à Genève un article en français sur les machines de Babbage, écrit par un scientifique italien, qu’elle eu l’occasion de se pencher à nouveau sur les travaux de son ami. On lui proposa de traduire ce texte en anglais. Ada passa plusieurs mois sur cette traduction. Elle y ajouta de substantielles notes sur les machines de Babbage. C’est dans ces notes qu’Ada aurait pu publié ce qui est considéré comme le premier algorithme.

Partie de la machine à différence de Charles Babbage, assemblée après sa mort avec des pièces trouvées dans son laboratoire, Whipple Museum of the History of Science of the University of Cambridge

Partie de la machine à différence de Charles Babbage, assemblée après sa mort avec des pièces trouvées dans son laboratoire, Whipple Museum of the History of Science of the University of Cambridge

Il faut parler au conditionnel, car il est bien difficile de savoir quel est l’apport de Babbage dans la rédaction de ces notes. Néanmoins dans l’esprit de nombreuses personnes, Ada Lovelace reste la créatrice d’un des premiers, si ce n’est le premier, algorithme. Il est cependant raisonnable de penser qu’elle avait senti le potentiel des machines à calculer et des programmes les faisant fonctionner, qui sont les ancêtres des ordinateurs. De fait, son patronage pour cette journée visant à encourager la carrière scientifique des femmes n’est pas totalement usurpée. En outre, l’intérêt d’une femme de son temps pour les mathématiques reste remarquable. Ada Lovelace est morte à l’âge de 36 ans.

Biographie d’Ada Lovelace d’après: Wikipedia, s.v. Ada Lovelace