Ma petite source de Bandusia, plus scintillante encore que le cristal, tu vaux bien l’un de ces vins au bouquet suave.

Jean Auguste Dominique Ingres (1780–1867), La Source, Musée d'Orsay, Paris

Jean Auguste Dominique Ingres (1780–1867), La Source, Musée d’Orsay, Paris

Demain, on te sacrifiera un chevreau dont le front percé par ses premières cornes laisse présager un bouc ardent et combattif. Mais c’est en vain, car ce rejeton espiègle du troupeau ne fera que teindre de son sang rouge ton cours rafraîchissant. La Canicule, à l’heure terrible où elle sévit, ne saurait t’atteindre, toi qui, de ton eau agréablement fraîche, désaltère les bœufs fourbus d’avoir tiré la charrue et les troupeaux vagabonds. Tu seras citée au nombre des sources célèbres car je chanterai l’yeuse plantée sur les rocailles creuses d’où sourdent tes eaux bruissantes.

Horace, Odes, 3, 13

Théodore Chassériau (1819–1856), Nymphe endormie près d'une source, 1850, Musée Calvet, Avignon

Théodore Chassériau (1819–1856), Nymphe endormie près d’une source, 1850, Musée Calvet, Avignon